L’Institut national du cancer (INCA) et les plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers

L’Institut National du Cancer a été créé par la loi de santé publique du 9 août 2004, dans le cadre du premier « Plan cancer » (2003-2007), pour coordonner les actions de lutte contre le cancer en France. Placé sous la tutelle des ministères chargés de la santé et de la recherche, il est animé d’une double ambition : contribuer à diminuer la mortalité par cancer en France et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’un cancer. Son programme de travail s’inscrit actuellement dans les axes du 3ème Plan cancer (2014-2019).

Les missions de l’INCa sont multiples :

• Coordonner les actions de lutte contre les cancers • Initier et soutenir l’innovation scientifique, médicale, technologique et organisationnelle • Concourir à la structuration d’organisations • Produire des expertises • Produire, analyser et évaluer des données en matière de cancérologie • Favoriser l’appropriation des connaissances et des bonnes pratiques

Les domaines d’intervention sont la recherche afin de soutenir les domaines de pointe, la santé publique afin d’améliorer le dépistage et les soins afin d’améliorer la prise en charge des malades. Lors de la mise en place des actions du 1er Plan cancer, ont été créés notamment les Cancéropôles régionaux (http://canceropole-paca.com), qui fédèrent des programmes collaboratifs de recherche selon des axes thématiques, et les plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers.

Vingt-huit plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers sont réparties sur le territoire français : elles ont pour finalité d’assurer des investigations moléculaires à visées diagnostique, pronostique et prédictif de réponse au traitement. Elles couvrent un large spectre de pathologies tumorales et reposent sur les compétences de biologistes moléculaires, cytogénéticiens, pathologistes et hématologistes. Leur modèle unique au monde de répartition homogène sur le territoire national facilite l’accessibilité aux analyses moléculaires à l’ensemble des patients atteints de cancers ou de lésions suspectées d’être des cancers, sur prescription de leur médecin. Au sein de chaque plateforme, un coordonnateur assure le lien entre l’INCa et les responsables de laboratoires qui participent à la préparation (secteur pré-analytique) et à la réalisation des analyses moléculaires qui s’intègrent dans les programmes nationaux.

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.